Intégration des jeunes et inclusion

Les valeurs qui animent IXARYS ont une forte dimension humaine.

En témoignent les trois valeurs annoncées « Esprit d’équipe, Respect, Écoute et satisfaction client » sur les quatre retenues par les fondateurs dans la culture de leur entreprise. Ce n’est donc pas un hasard si Véronique Maurel, directrice générale d’Ixarys porte personnellement la responsabilité sociale et sociétale au sein de son entreprise, et son investissement va bien au-delà des portes d’Ixarys.

Nous sommes allés à sa rencontre.

"Véronique Maurel, vous avez un parcours d’entrepreneur et depuis plus de 12 ans vous vous investissez dans le développement de votre entreprise avec votre équipe. Quel retour d’expérience pouvez-vous nous partager ?"

« En tant que dirigeante je suis très attentive bien sûr aux résultats et à la performance, car sans cela nous n’existerions pas, mais je suis aussi très attachée à l’humain. Au-delà de la compétence et du talent, il y a le savoir-être, les soft skills et les valeurs. Cela compte beaucoup pour moi, car c’est ce qui fait la belle aventure humaine que nous vivons ici."

"Et concrètement ?"

"Je suis très proche des équipes. Il m’importe que la qualité de vie au travail soit au rendez-vous. Nous passons beaucoup de temps ensemble, nous devons être agiles alors il n’y a pas de place pour les malentendus, tout le monde doit pouvoir travailler dans la sérénité, pour mettre son énergie au bon endroit. Notre entreprise est à taille humaine et elle doit en garder tous les atouts. Nous avons des rendez-vous de convivialité pour mieux nous connaître, partager une après-midi de détente au karting par exemple, un bon repas, un after organisé autour d’un tournoi de … pétanque ! Plaisir et travail, c’est dans notre ADN. Nous connaitre, nous apprécier, nous respecter, au-delà de la sphère professionnelle c’est trés important."

"Vous avez une équipe assez jeune, je crois, 33 ans c’est la moyenne d’âge ?"

"Oui, notre activité c’est INVENTER* les solutions de demain pour performer des métiers vieux comme le monde comme celui de cultiver la vigne et prendre soin de la terre. Pour cela nous faisons appel à de nouvelles compétences, des jeunes développeurs que nous recrutons chaque année pour répondre aux nouvelles exigences climatiques ou réglementaires; innover avec l’intégration de technologies plus sophistiquées, alors oui, nous faisons appel à la génération des millennials**. Mais nous avons un devoir d’intégration des jeunes, leur faire une place dans la société et leur donner leur chance. Nous avons une responsabilité dans ce sens.

Bien sûr ce n’est pas facile tous les jours, mais quand on les voit grandir, s’investir, réussir, s’épanouir, on est prêt à recommencer!"

Et votre engagement va donc au-delà d’Ixarys ?

Oui, je suis investie en tant que présidente du club de basket de Draguignan. Car je crois beaucoup à l’insertion par le sport. Pratiqué en équipe, Il donne un but commun, développe la solidarité, stimule le dépassement de soi, et recentre  autour des valeurs pour gagner. C’est un très bon moyen d’intégration. Mon rôle en tant que présidente : être garante de la poursuite de cet objectif.

 

Vous nous en dites un peu plus ? Et l’École de la 2eme chance (E2C)

L’E2C du Var a été créée en 2017 sous l’impulsion de la Préfecture du Var avec le soutien de la Région PACA. Ce projet a été confié à l’Union Patronale du Var (UPV) qui œuvre depuis de nombreuses années dans les champs de l’insertion économique, de la formation et de l’emploi et est portée par sa structure « Avenir Compétences Travail Insertion Formation » (ACTIF). En tant que présidente adjointe de l'UPV, j’ai souhaité m’investir personnellement dans ce projet. Il fait partie de mes valeurs. Je l’ai porté à sa création. Aujourd’hui on compte 4 sites dans le Var : La Garde, Brignoles, Fréjus, Draguignan qui accueillent près de 400 jeunes. On enregistre 80% de taux de réussite. Largement au-dessus de la moyenne nationale. J’occupe aujourd’hui la fonction de présidente déléguée à titre bénévole, mon souhait est que nos jeunes s’en sortent, il est de notre devoir de leur apprendre à voler de leurs propres ailes, en leur offrant des cursus parfois moins traditionnels.

De la différence naît la richesse.

La ministre Brigitte Klinkert, à droite, a félicité le président de l’UPV Gérard Cerruti, celui de la CCI du Var, Jacques Bianchi, la présidente de la CPME Var et présidente adjointe de l’UPV, Véronique Maurel
UPV ECOLEDEUXIEMECHANCE IXARYS

La ministre de l'insertion, Brigitte Klinkert (à droite), a félicité le président de l'UPV Gérard Cerruti, celui de la CCI du Var, Jacques Bianchi, la présidente de la CPME Var et présidente adjointe de l'UPV, Véronique Maurel, pour leur implication à l'Ecole varoise de la deuxième chance (E2C), en ZI de Toulon-Est le 9 juillet dernier. 

 

Véronique Maurel présidente du club de basket le DUC (Draguignan Union Club), supporte l'une des équipes féminines à l'occasion d'une remise de maillot.

L’E2C Var s’adresse à tout jeune varois ayant entre 16 et 25 ans, sans diplôme, et désireux de trouver une formation ou un emploi.

Aller plus loin https://www.var-entreprises.com/le2c-var-mise-a-lhonneur-par-la-ministre-de-linsertion/

*L’innovation est la 4eme valeur d’Ixarys

**millennials : La génération Y est celle née entre le début des années 80 et le milieu, voire la fin, des années 90. Ses membres sont également surnommés «millennials», car les plus âgés d'entre eux ont fini leurs études à l'aube de l'an 2000